Loading
Loading...
ar racking - storage solutions

Politique de Cookies

Ce site Web utilise des cookies propres et des cookies de tiers pour vous offrir une meilleure expérience d’utilisateur et à des fins analytiques ou statistiques sur son utilisation.

Vous pouvez obtenir de plus amples informations dans Politique de Cookies.

Accepter les cookies
Refuser les cookies
09/06/2020

Gestion du stock ou inventaires dans un entrepôt

Gestion-stock-inventaires-entrepot
Le stock, ou inventaire des stocks, est l’ensemble du matériel et des marchandises qui sont stockés
, qu’ils soient destinés à compléter le processus de production ou à la vente au client. La gestion efficiente du stock d’un entrepôt est un défi pour les entreprises logistiques ou qui disposent d’un entrepôt ou d’un centre de distribution, car c’est de la gestion des inventaires des stocks que dépendra en grande mesure la rentabilité.

L’importance du stock dans un entrepôt

L’accumulation et le stockage des produits sont importants car, tout d’abord, le stock évite la pénurie du produit avec lequel l’entreprise travaille. Ensuite, généralement, plus il y a d’unités, plus le coût unitaire du produit est bas. Enfin, disposer du produit en stock permet une disponibilité immédiate face à la demande du client.

C’est pourquoi la gestion du stock s’avère aussi substantielle que le stock lui-même. En effet, tout déséquilibre (rupture de stock, excès de stock, etc.) dans la quantité des produits qui sont stockés peut enlever de la compétitivité à l’entreprise.

Types de stock ou inventaires

Avant d’aborder les aspects clés de la gestion du stock, voici une brève analyse des différents types de stock ou d’inventaire existants :

Types de stock depuis la perspective fonctionnelle :

  1. Stock de cycle : il s’agit du stock d’un entrepôt pour répondre à la demande habituelle sur une période de temps longue.
  2. Stock de sécurité : il s’agit des stocks pourvus pour répondre à des demandes inattendues ou pour pouvoir répondre à la demande dans des circonstances exceptionnelles qui auraient entraîné des problèmes (par exemple, des retards inattendus).
  3. Stock saisonnier : il s’agit du stock saisonnier pour des produits dont les ventes augmentent de façon significative à des époques déterminées (exemple : le nougat des fêtes de fin d’année).
  4. Stock de récupération : ce sontles produits qui peuvent être réutilisés en partie ou dans leur totalité.
  5. Stock mort : c’estl’inventaire des marchandises obsolètes, qui ne peuvent pas être réutilisées et qui doivent donc être retirées de l’entrepôt.
  6. Stock spéculatif : si l’on s’attend à ce que les ventes d’un produit déterminé augmentent à court terme, l’on accumule le stock de ce produit avant que ne se produise la hausse de la demande et l’on peut ainsi stocker à moindre coût.  

 

Types de stock dans la perspective opérationnelle :

  1. Stock optimal : le niveau de stock optimal est le stock qui nous offre la plus forte rentabilité. Autrement dit, c’est le stock qui maintient l’équilibre entre une réponse appropriée à la demande et une rentabilité maximale des coûts de stockage.
  2. Stock zéro : c’est la quantité de stock associé au système de gestion Just In Time (JIT), dont la caractéristique est de servir sur commande, et donc de minimiser l’inventaire des stocks en entrepôt. Le stock zéro est caractéristique du secteur de l’automobile.
  3. Stock physique : le stock physique est le nombre de produits qui se trouvent disponibles dans l’entrepôt à un moment déterminé.
  4. Stock net : c’est le stock existant dans l’entrepôt moins la demande non satisfaite.
  5. Stock disponible : c’est la somme de l’inventaire, ou stock physique dans l’entrepôt, plus les commandes en cours aux fournisseurs, moins la demande non satisfaite.

 

Variables dans la gestion du stock dans l’entrepôt

La gestion du stock comprend la façon d’organiser les flux de stocks dans l’entrepôt. Elle est extrêmement importante pour la compétitivité des entreprises. Elle doit être principalement orientée vers la disposition d’un niveau de stock en entrepôt qui soit adéquat pour pouvoir faire face à la demande du client de façon compétente et ce, à un coût optimal pour l’entreprise.

Les principales variables qui affectent directement la gestion de stock ou les inventaires d’un entrepôt sont les suivantes :

  • Planification et gestion des achats.
  • La qualité de service souhaitée.
  • La prévision des ventes.
  • Le système de stockage des produits : trouver la solution de stockage industriel idéale pour les entreprises peut marquer la différence dans la gestion de stock, et donc, de la viabilité de l’entreprise. L’optimisation de l’espace des entrepôts et des centres de distribution joue un rôle décisif.
  • Le délai de livraison des fournisseurs.

types-stock-entrepot

Méthodes de gestion des inventaires

Voici les principaux systèmes de gestion des inventaires ou du stock qui sont employés dans les entreprises de logistique :

Méthode FIFO (First in, First Out) :

Avec le système de gestion des stocks de type FIFO, les premières marchandises à sortir des rayonnages de l’entrepôt seront les premières qui y sont entrées. Il permet une rotation des stocks optimale et il s’adapte parfaitement au stockage de produits périssables.

Certains des rayonnages industriels qui s’ajustent à cette méthode de gestion sont les rayonnages dynamiques pour palettes ou la solution compacte drive through. La solution avec shuttle pour palettes s’adapte elle aussi à cette méthode. Pour savoir si c’est la méthode appropriée pour la gestion du stock de votre entrepôt, informez-vous sur les avantages du système FIFO.

Méthode LIFO (Last In, First Out) :

Dans le cas de la méthode de gestion des inventaires de type LIFO, la dernière unité de charge à entrer dans l’entrepôt sera la première à en sortir. Il s’agit d’une méthode idéale pour les produits non périssables, qui n’expirent pas ni ne perdent de valeur avec le temps. La marchandise s’empile de façon accessible sur les rayonnages et lorsqu’on a besoin d’y accéder, on peut le faire facilement et sans avoir à déplacer le reste des unités de charge.

Les rayonnages push-back dynamiques ou les rayonnages par accumulation Drive in sont des solutions idéales pour appliquer la méthode de gestion de stock LIFO dans l’entrepôt. La solution shuttle offre une très grande souplesse et peut elle aussi être appliquée dans ce système de gestion des stocks. Consultez plus de détails sur le système LIFO.

methode-lifo-stock-entrepot

Méthode de gestion ABC :

Dans la méthode de gestion de stock ABC, les stocks sont classifiés en trois catégories : A, B et C.

  • Catégorie A : ce sont les produits de plus grande valeur de l’inventaire des stocks et, par conséquent, ils requièrent une plus grande surveillance. Ils occupent en général 20% du stock.Le contrôle de ces stocks est fondamental pour éviter les ruptures de stock et tous les problèmes que cela pourrait entrainer.

Généralement, ces produits occupent les positions les plus basses, avec un accès plus direct dans les rayonnages industriels.

  • Catégorie B : Selon la méthode de gestion ABC,ce sont lesproduits qui requièrent un contrôle inférieur de la part de l’entreprise, étant donné qu’ils ont une rotation inférieure. On actualise en général l’inventaire par lots, et pas par unité. Ils représentent environ 30% du stock de l’entrepôt.

Ils se placent à mi-hauteur sur le rayonnage ou dans une autre zone moins centrale de l’entrepôt.

  • Catégorie C : il s’agit des articles qui ont le moins de rotation. Ils peuvent constituer jusqu’à 50% de l’inventaire. Le contrôle de ce stock est simple puisqu’il n’a presque pas de rotation.

Généralement, ces articles sont remplacés dès qu’ils sortent de l’entrepôt. Ils occupent généralement les zones les plus hautes des rayonnages ou d’autres zones de l’entrepôt moins centrales.

methode-abc-gestion-stock

Modèle Just In Time (JIT) :

Les organisations qui sont régies par le modèle de gestion des inventaires Just in Time (JIT) disposent des matières premières nécessaires et justes pour chaque moment du processus de production, avec un besoin de stockage minimal. Ce modèle requiert une organisation très stricte afin d’éviter des retards ou la rupture de stock. Le secteur de l’automobile en est l’exemple le plus clair.

Modèle de Wilson ou de commande optimale :

Le modèle de Wilson pour la gestion des stocks détermine le volume ou la quantité de commande qu’on souhaite traiter, de façon à optimiser le système de gestion des stocks. On calcule quand et dans quelle quantité il faut effectuer la commande des produits. La formule mathématique tient compte de la demande annuelle de la matière première, du coût de la commande et du coût de stockage.

 

En conclusion, la gestion du stock d’un entrepôt est différentielle dans le rendement d’une organisation et nombreux sont les facteurs dont il faut tenir compte pour décider comment gérer le flux de marchandises : de quel type de stock il s’agit, de quelles ressources nous disposons pour le contrôler, quelles sont les planifications et les prévisions d’achat, les relations avec les fournisseurs et les capacités de stockage des installations.

: