Loading
Loading...
ar racking - storage solutions

Politique de Cookies

Ce site Web utilise des cookies propres et des cookies de tiers pour vous offrir une meilleure expérience d’utilisateur et à des fins analytiques ou statistiques sur son utilisation.

Vous pouvez obtenir de plus amples informations dans Politique de Cookies.

Accepter les cookies
Refuser les cookies
Les choix
17/11/2021

Emballage primaire, secondaire et tertiaire : Types et différences dans leur stockage

Emballage-primaire-secondaire-et-tertiaire

L’emballage est un élément clé dans la protection de la marchandise dans un entrepôt, sa fonction principale est la contention et le regroupement des produits stockés.

Voyons quels sont les différents types d’emballage, leurs caractéristiques et les différences qu’ils présentent lors du stockage.

Concept et fonction de l’emballage dans un entrepôt

Le concept d’emballage fait référence aux éléments qui dotent les marchandises de protection et de regroupement pour leur transport, leur stockage et leur manipulation.

Dans la totalité des processus de la chaîne logistique ou supply chain, les produits se voient exposés à une série de risques potentiels que l’emballage doit faire en sorte de minimiser.

Les risques peuvent être dus à des conditions environnementales (températures extrêmes ou humidité), erreurs dans la manipulation (effondrements, éraflures, écrasements…), détériorations dans leur stockage (péremption, érosion, corrosion…) et d’autres tels que soustractions et vols.

Ces risques varieront également notablement en fonction du type de charge stockée, spécialement s’il s’agit du stockage de produits chimiques.

Les principales fonction de l’emballage dans la chaîne logistique se résument donc ainsi :

  • Protéger la marchandise dans toutes les phases de la chaîne logistique
  • Faciliter la manipulation des produits à l’aide d’un regroupement correct
  • Informer sur les caractéristiques de la marchandise pour assurer une manipulation appropriée
  • Parfois, surtout dans des entreprises de e-commerce, l’emballage a également la fonction de communiquer avec le client final et de le fidéliser en renforçant l’image de marque de l’entreprise

 

Types d’emballage : primaire, secondaire et tertiaire

La principale organisation des types d’emballage se fait en fonction de la place qu’ils occupent parmi les différentes couches de protection du produit.

Emballage primaire

L’emballage primaire est le type d’emballage qui est en contact direct avec les produits. Il se charge de les protéger et de maintenir leurs caractéristiques idéales. L’emballage primaire d’un produit est le premier matériau ou la première couche qui l’enveloppe et c’est celui qui définit l’unité de vente la plus petite.

Au-delà de la conservation en bon état du produit, l’emballage primaire se doit de remplir une importante fonction d’attraction et de captation de l’attention, étant donné que ce sera la première image que le client final recevra lorsqu’il entrera en contact avec le produit. Cela est particulièrement important pour les produits de consommation ou de vente en ligne.

L’emballage primaire a pour fonctions d’isoler, de protéger, d’assurer, d’informer des caractéristiques et de la péremption, et dans certains cas d’attirer l’attention et de fidéliser.

C’est un emballage qui sera de très faible importance et qui ne sera pas visible au cours des opérations quotidiennes dans l’entrepôt, étant donné qu’il sera recouvert et regroupé par les emballages secondaire et tertiaire.

À titre d’exemple, on considère comme emballages primaires d’une marchandise :

  • La brique de lait
  • La canette métallique de bière
  • La bouteille de détergent en plastique
  • Le sac de ciment
  • La boîte en carton d’un meuble.

Emballage-primaire-entrepot

Emballage secondaire

L’emballage secondaire se charge de créer des unités de charge en regroupant plusieurs emballages primaires, pour les doter ainsi d’une plus grande facilité de stockage, de transport et de manipulation.

En général, ce type d’emballage apporte un renfort pour regrouper et contenir les unités individuelles de vente. Mais parfois, pour les produits de consommation, il se commercialise déjà regroupé et il doit remplir un rôle de communication et d’attraction.

En général, l’emballage secondaire se présente sous la forme de boîtes en carton ou d’autres matériaux, de différentes tailles et épaisseurs, mais également sous la forme de film plastique.

Certains exemples pour les produits de consommation sont la boîte en carton dans laquelle sont regroupées les bouteilles de bière ou le film plastique qui regroupe les bouteilles d’eau.

Emballage-secondaire-entrepot-logistique

Emballage tertiaire

L’emballage tertiaire sera en général la couche extérieure, le dernier emballage, et c’est celui qui a les plus grandes dimensions. C’est également celui qui sera stocké et manipulé à l’intérieur des entrepôts.

Par définition, l’emballage tertiaire sera formé par des regroupement de produits en emballages primaires et secondaires.

Le type d’emballage tertiaire le plus habituel est sous la forme de palettes de différents matériaux, boîtes en carton rigide, conteneurs ou tout autre élément qui crée une unité de charge simplement pour le transport et le stockage de la marchandise.

Dans l’emballage tertiaire, le compactage de la marchandise ainsi que la stabilité et la résistance de l’unité de charge seront fondamentaux pour pouvoir la stocker sur des rayonnages industriels en toute sécurité et optimiser au maximum l’espace disponible en entrepôt.


Par conséquent, dans le cas du vin en tant que produit, l’emballage primaire serait la bouteille, l’emballage secondaire la boîte en carton où sont regroupées les bouteilles, et l’emballage tertiaire serait la palette qui regroupe plusieurs cartons de vin.

3-Types-emballage

Comment déterminer l’emballage pour chaque produit ?

Le choix de l’emballage approprié pour un produit concret est une décision qui, comme nous l’avons vu, influence toutes les phases de la chaîne logistique et également la satisfaction du client final.

Lors du choix d’un emballage, il faut tenir compte des variables suivantes :

  • L’une des priorités doit être l’optimisation des coûts, le coût direct des emballages ne doit pas affecter la rentabilité du produit, l’emballage le plus efficient est celui qui assure et protège le produit avec un coût de ressources inférieur.
  • L’emballage choisi doit permettre la réduction des temps de stockage, de transport et de manipulation dans toutes les phases de la chaîne logistique.
  • Le type de produit définira clairement le type d’emballage. Il faudra ainsi déterminer si la marchandise est un produit périssable ou non, s’il s’agit d’un produit liquide, solide ou même gazeux, Il faudra déterminer son poids et ses dimensions.
  • Les produits chimiques ou avec des caractéristiques dangereuses doivent avoir un emballage spécial qui les assure. Plus d’informations sur le stockage des produits chimiques.
  • L’intérêt croissant, au niveau global, pour la réduction des résidus dans les processus d’emballage, est un sujet qui oblige les grandes entreprises à se renouveler constamment au moyen de plans environnementaux spécifiques en vue de rendre les emballages plus durables.

 

: