Loading
Loading...
ar racking - storage solutions

Politique de Cookies

Ce site Web utilise des cookies propres et des cookies de tiers pour vous offrir une meilleure expérience d’utilisateur et à des fins analytiques ou statistiques sur son utilisation.

Vous pouvez obtenir de plus amples informations dans Politique de Cookies.

Accepter les cookies
Refuser les cookies
Les choix
17/11/2021

Point de réapprovisionnement ou point de commande (ROP) : Quand commander du stock en entrepôt ?

Point-de-reapprovisionnement-point-de-commande

La méthode du point de réapprovisionnement ou point de commande (ROP, Reorder Point) fait référence au niveau de stock d’une référence en entrepôt qui marque le besoin d’être réapprovisionné. C’est-à-dire que c’est un niveau limite des inventaires qui nous avertit qu’il faut passer une nouvelle commande à nos fournisseurs pour ne pas avoir de ruptures de stock.

Le point de réapprovisionnement regroupe dans son concept, le niveau de stock de sécurité et les temps de livraison de la marchandise de la part du fournisseur, pour déterminer le point limite.

Grâce à la définition correcte du point limite de commande, on est en mesure d’assurer la satisfaction de la demande jusqu’à la réception de la commande avec un nouveau stock de produit.

L’objectif est donc d’atteindre, moyennant une gestion efficace, un équilibre entre les coûts de la marchandise et le risque de rupture de stock.

Limitations et facteurs à prendre en compte pour le calcul du Point de commande (Reorder Point)

Le point de réapprovisionnement met en marche le processus de réapprovisionnement de l’entrepôt en créant un réseau entre le stock actuel, la quantité commandée et le total de stock disponible lors de la réception de la commande. Si le calcul du point de réapprovisionnement, dont nous verrons plus bas le détail, est effectué correctement, nous aurons l’équilibre de stock juste souhaité, en évitant aussi bien les excès que les ruptures de stock.

Pour pouvoir effectuer correctement le calcul, il faudra être très attentif à certains aspects de l’entrepôt qui pourraient dénaturer les données utilisées pour le calcul :

  • Contrôle strict et correct des inventaires, pour faire le calcul du ROP avec des données réalistes.
  • Actualisation des données de stock en s’assurant que ne se produisent pas de déséquilibres, à travers l’utilisation adéquate du système de gestion de l’entrepôt dont on disposera.
  • Si le fournisseur est interne, la gestion de la commande et les délais seront plus fiables.
  • Si le fournisseur est externe, il faudra effectuer un suivi intense des délais de livraison accordés et du temps de préparation. Pour cela, une relation directe, fluide et personnalisée avec le fournisseur sera fondamentale.
  • Aussi bien avec les fournisseurs internes qu’avec les fournisseurs externes, il faudra tenir compte des délais, le temps requis pour la gestion, la réception et le stockage de la marchandise dans l’entrepôt ou le centre de distribution.

Comme tous les modèles, celui-ci a ses limites, et elles seront plus ou moins importantes si nous définissons la valeur clé de la demande comme valeur fixe (comme dans beaucoup de modèles théoriques classiques) ou comme valeur calculée par probabilités et estimations (au calcul plus complexe, mais avec des résultats plus exacts et mieux adaptables).

calculer-le-point-de-commande

Comment calculer le point de réapprovisionnement ou de commande ?

Pour effectuer le calcul du point de commande ou de réapprovisionnement, il est nécessaire de connaître les données suivantes :

Stock de sécurité : c’est le niveau d’inventaires suffisant pour ne pas compromettre les opérations de l’entrepôt et éviter toute rupture de stock. Ce stock de sécurité dépend directement de la capacité de service de notre entrepôt, pour pouvoir traiter les commandes reçues dans un laps de temps concret.

Temps de fourniture des fournisseurs (internes ou externes) : de l’anglais “lead time”, il fait référence au délai requis par notre fournisseur, qu’il soit interne ou externe, depuis que nous effectuons les démarches de l’ordre et gérons l’envoi de notre commande. Il s’agit d’un élément clé dans l’ensemble de la chaîne logistique. Il faudra tenir compte des différents “lead times” si nous travaillons avec différents fournisseurs. Ces données affecteront directement le calcul du point de réapprovisionnement ou de commande, et elles peuvent obliger à calculer un ROP pour chacun des fournisseurs.

Consommation ou demande espérée : c’est l’estimation de consommation ou de demande de cette marchandise en particulier dans un délai spécifique, généralement mesuré en jours. Cette estimation est l’un des éléments les plus compliqués à calculer et, tel que nous l’avons déjà mentionné auparavant, elle peut être définie à l’aide d’un modèle théorique classique ou avec des calculs de probabilité.

À l’aide de ces variables, on définit la formule pour obtenir le point de commande ou de réapprovisionnement (ROP). Ainsi :

Point de Réapprovisionnement ou de Commande (ROP) = Stock de Sécurité + (Temps de fourniture du fournisseur “lead time” x Consommation espérée)

Dans l’idéal, le calcul du point de réapprovisionnement doit être effectué et révisé de façon continue afin de tenir compte des changements dans les niveaux de consommation ou de demande, et les différences entre les types de produits, bien que certaines entreprises les effectuent de façon périodique (hebdomadaire ou même mensuelle).

Avec le calcul de ce point, on recherche le niveau qui équilibre le danger de rupture de stock face au coût que suppose d’acquérir et de stocker les produits.

Exemple-pratique-calcul-point-de-commande

Exemple pratique de calcul du point de commande ou de réapprovisionnement

Pour voir de façon claire le calcul du point de réapprovisionnement en suivant la formule précédente, posons le simple exemple pratique suivant :

Supposons que l’entreprise fictive SUPERCHAIR, consacrée à la distribution de chaises de bureau à travers la vente en ligne, a une demande de 200 unités par jour, 7 jours sur 7, avec un temps de fourniture de son fournisseur de 4 jours et que son niveau de stock de sécurité est de 50 chaises.

Avec ces données, le calcul du point de commande serait comme suit :

Point de Commande (ROP) : 50 + (4x200) = 850

C’est-à-dire que l’entreprise SUPERCHAIR devra effectuer une nouvelle commande de chaises à son fournisseur lorsque le stock de son entrepôt n’aura plus que 850 unités de chaises stockées, avec ce chiffre, l’entreprise sera capable de satisfaire la demande du produit mais en optimisant les temps et en évitant tous frais additionnels.

 

: